les articles par catégories

Changer de comportement : agir et tenir bon

En finir, une bonne fois pour toutes. Une addiction alimentaire. La procrastination. La culpabilité. Le renoncement
Il est temps de changer de comportement.

Bonne ou mauvaise, une habitude est tellement ancrée en nous, qu’elle en est parfois inconsciente. 

Mais, un événement est venu vous rappeler que certaines attitudes limitent votre épanouissement. Pire, elles vous desservent, voire vous rendent peu fière de vous. 

Vous êtes motivé, que dis-je? Déterminé à changer de comportement…durablement.

Si vous vous demandez comment :

  • agir,
  • maintenir votre motivation plus d’une semaine, 
  • faire face à  la rechute
  • et les conséquences sur votre personnalité  

Toutes les réponses que vous cherchez sont dans cet article 

changer de comportement

Savoir pourquoi vous changer de comportement

Les résolutions, on en a toutes fait. La rentrée. Le nouvel an. Notre motivation est à son apogée. Notre niveau d’excitation en imaginant les résultats: aussi.
Rien ne semble pouvoir nous arrêter…..au moins le 1er mois.

La clé pour poursuivre votre objectif ? Les 2 éléments suivants

1-  Prendre conscience de ce qui ne va pas

Une violente dispute avec votre conjoint. Le choc en apercevant votre reflet dans le miroir. Peut-être même le sentiment angoissant de passer à côté de votre vie. Quel que soit l’élément déclencheur, vous ne pouvez plus nier : vous devez changer de comportement.

Une ou plusieurs de vos habitudes de vie, détruisent votre équilibre mental ou psychique, et cela justifie 1000 fois votre décision de changer.

Prendre conscience de ce qui vous incite à changer de comportement, est indispensable. Pourquoi ? Parce que c’est le déclic, le point de bascule qui vous pousse à agir. 

Pour accomplir un objectif, vous devez savoir quel résultat vous désirez ne plus vivre.

Ne plus vous réfugier dans le chocolat à chaque frustration.
Refuser la peur de vous mettre en maillot sur la plage.
Arrêter de dire oui à tout, et tout le monde par peur d’un éventuel conflit
En finir avec le stress, et la colère

Prenez le temps de revenir 5 min en arrière. Que s’est-il passé pour que vous cherchiez sur Google : “comment changer de comportement ?

Notez votre réponse dans un carnet, ou votre feuille de route dans ce challenge.
Elle servira à la fois de piqûre de rappel en cas de baisse de motivation. Mais constituera aussi un point de repère du chemin parcouru.

Et maintenant, je n’ai qu’une chose à dire : Bravo ! Félicitations d’assumer la responsabilité de votre propre transformation, et de prendre votre vie en main.

2- Être profondément motivée

Connaître ce qu’on ne veut plus, sans définir ce qu’on souhaite: c’est de l’évitement émotionnel. On met des œillères, pour ne pas voir la poussière sur les meubles. Mais si vous souhaitez une maison qui brille comme un sou neuf…votre problème reste entier.

Quelle est votre motivation profonde à changer de comportement ? Demandez-vous, quelles émotions vous désirez ressentir, en cheminant et en atteignant votre objectif. 

Remplacer une ancienne habitude, par une meilleure, demande de le rattacher à l’affect, à un ressenti profond. Personnel. Intime.

La liberté inestimable d’oser être soi. 
La magie de s’aimer soi-même, inconditionnellement.
La sérénité indéniable de faire la paix avec son passé.

C’est en vous rappelant cet objectif profond, voire spirituel, que vous resterez motivé.
Garder ce but en tête, fera de vous une guerrière, pour affronter les moments de doute, ou de fatigue. Vous serez armée jusqu’aux dents pour remplacer votre ancienne habitude, par un comportement plus épanouissant.

Spontanément, vous contournerez une certaine ambivalence. Ce moment où vous hésitez entre ne rien changer (car au final, je cite :“c’est pas si grave”), ou évoluer  (et donc sortir votre zone de confort)

changer de comportement durablement

Changer de comportement durablement

Sortir du conditionnement

Certaines de nos habitudes, surtout les mauvaises, sont tenaces car inconscientes. 
Depuis longtemps (parfois l’enfance), on nous a appris à réagir d’une certaine manière face à a un événement.

Pour connaître, les domaines dans lesquels vous êtes la plus vulnérable aux conditionnements: la découverte de votre profil personnel de human design, est l’outil le plus objectif, et le plus fiable. En bref: le plus incontestable.

Pour changer de comportement, et donc de réactions: commencez par identifier ce qui provoque votre vieille habitude.

Une dispute avec chéri et vous vous jetez sur le paquet de chips.
Votre meilleure amie vous appelle en larmes: sans hésiter, vous annulez votre cours de zumba..pour la 3e semaine d’affilée.
Une remarque sur votre travail: tsunami émotionnel. Vous vous dévalorisez, et plongez dans la suractivité pour rattraper votre soi-disant gaffe.

Mettre le doigt sur cet élément déclencheur, constitue la première étape du processus de changement. 

Pourquoi ? Pour 2 raisons.

Tout d’abord: en observant la cause, vous pourrez adapter l’effet, autrement dit: votre réaction.
Ensuite, parce que vous pourrez supprimer cet activateur. Vous empêchez, donc tout simplement l’amorce de cette mauvaise habitude

Quand il n’ y a pas d’orage, vous ne sortez pas votre parapluie. Tout simplement.

Votre meilleur ami est une drama queen: ne décrochez pas avant votre séance de sport. Rappelez-là plutôt après.
Vous vous disputez avec chéri sur un sujet récurrent. Réglez-le une bonne fois pour toutes. en apprenant à gérer vos émotions. Et, s’il vous plait: n’achetez plus de chips ou de chocolat tant que ce n’est pas solutionné.

Est-ce que ces ajustements vous demanderont de sortir de votre zone de confort ? Probablement.
Est-ce que vous pouvez rendre cela facile ? Assurément.

Vous avez pris conscience de ce que vous deviez changer. Vous connaissez votre objectif final.
Maintenant, vous avez besoin d’un plan d’actions.

Agir différemment

A la fois pour ne pas procrastiner, et réussir à maintenir vos efforts: visez grand, mais agissez petit à petit.

Un pas après l’autre. Une (petite) action après l’autre. Décortiquez les modifications en faire en plusieurs étapes. La plus petite que vous puissiez soutenir: et ce, chaque jour, s’il le faut

Remplacer une habitude revient à recréer une boucle neuronale dans votre cerveau.
Vos meilleurs alliés pour atteindre votre objectif sont :

  • la répétition
  • les routines
  • la simplicité de mise en place.

Plus la stratégie sera difficile, plus l’effort vous paraîtra monstrueux, plus vous procrastinerez, plus vous rechuterez et échouerez.

Facilité. Répétition. Routine.
De petites actions simples, faciles et quotidiennes.

Acheter des clémentines plutôt que des chips. 
Préparer votre sac si vous souhaitez vous remettre au sport.
Préparer la veille le repas que vous emportez au travail.
Méditer pour gérer votre stress.
Pratiquer des exercices de confiance en vous.

Les obstacles n’en seront plus. En effet, les petites actions ont l’avantage d’être ajustables. Rien d’insurmontable. Juste un minuscule changement dans votre routine.


Quel micro-effort pouvez-vous appliquer dès aujourd’hui ? 

Gérer les rechutes  

Changer de comportement n’est pas une expérience linéaire. Plutôt graduel. 

Certaines étapes seront facilement franchies, d’autres sujettent à des rechutes et des déceptions.

Si vous le pouvez : trouvez du soutien dans votre entourage. Des encouragements de votre conjoint / mère / meilleure amie entretiendront votre motivation.
Vous pouvez aussi embarquer un acolyte dans votre nouvelle résolution. Il ou elle trouvera les mots justes, et vous rappellera la raison qui vous pousse à surmonter vos mauvaises habitudes.

Enfin, ne vous jugez pas. Vous êtes humaine.
Vous ressentez des émotions parfois contradictoires. Sans compter que votre cerveau recherche le confort immédiat, plutôt que la satisfaction à long terme. Rien de cela n’est répréhensible..ni infranchissable. 

Rappelez-vous le pourquoi de votre démarche, et remettez le focus sur votre objectif. Allez de l’avant plutôt que de vous morfondre sur une stagnation, ou un retour en arrière passagers.

Changer de comportement = changement d’identité ?


Le changement de comportement induit une transformation de votre attitude.

Vous étiez fumeur, vous ne l’êtes plus.
Impulsive dans vos émotions, vous arrivez désormais à discuter sereinement. 

Donc, d’une certaine manière, vous n’êtes plus la même. En revanche, vos nouvelles habitudes de vie ne changent rien à vos talents, votre bienveillance, votre honnêteté…bref votre identité profonde.

Et je dirais même, au contraire. Prioriser des résultats et des attitudes qui vous épanouissent, démontre une volonté d’alignement. Un désir de cohérence entre vos valeurs, et les actions les plus satisfaisantes pour votre bien-être à long terme.

Tout mettre en œuvre pour consolider votre transformation, révélera une facette de vous (plus épanouie), mais ne changera qui vous êtes.

changer de comportement motivation

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.