les articles par catégories

Gestion des émotions, 5 exercices géniaux

La gestion des émotions par des exercices t’offrent 2 bénéfices majeurs. 

  • Te sentir mieux immédiatement 
  • gagner en bien-être sur long terme

Concrètement: reprendre le contrôle sur ton corps, tes pensées…et ta vie !! 

Et oui, ici: pas de blabla, que des résultats (t’as la ref ?! )

Te répéter en boucle que ça va passer. Taper dans un sac de boxe. Ou encore: te forcer à penser à autre chose. Tu le sais: ces solutions sont aussi stériles, que pénibles. 

Jeter ton dévolu sur la tablette de chocolat, est moins désagréable sur l’instant, mais ta balance fait la tronche. 

Attrape de quoi noter (plaid en option): inscris en titre , « gestion des émotions exercices simplissimes« 

Comment gérer ses émotions- exercices

Gestion des émotions: exercice d’écriture

Crise d’angoisse, stress, tristesse: ces émotions fortes sont inconfortables. Perturbantes. Et même douloureuses.

Si leur poids est trop lourd à porter: libère-les!

Pratique une séance de journaling

Note dans un carnet tout ce que ton corps n’arrive pas à encaisser. 
Tu peux décrire: 

  • l’émotion: intensité, ressentis physiques, la crainte que ça empire…. 
  • Ou la situation qui la génère : un conflit, une incertitude, une peur profonde..

On n’est pas Voltaire. La gestion des émotions par cet exercice sera libérateur s’il est fluide.

Utilise tes propres mots:
“J’ai une énorme boule dans le ventre. Je vois bien que je ne partage plus rien avec Gaston. J’ai peur de m’être trompé de mec. Plus j’y pense, et plus l’angoisse monte. j’ai envie de pleurer tout le temps quand je pense à une éventuelle rupture.”

Ou encore: “ Je suis triste. J’ai plus envie de rien. Je ne parle plus à ma mère. On s’est disputées. Elle a voulu m’imposer sa façon de penser. J’ai l’impression d’être nulle dans ces cas-là.”

Cette méthode de régulation des ressentis est naturellement puissante.

Tu le sais peut-être: l’écriture manuscrite est directement reliée à nos émotions.

Un véritable raccourci vers le soulagement.

Réguler les émotions par la méditation

La méthode la plus instantanée pour atténuer tes émotions: c’est la méditation.

Ton esprit a besoin de penser à quelque chose (en permanence).
Fais en sorte que ce soit l’air qui rentre, et sort de ton corps. 
C’est ça la méditation. Ni plus ni moins
Pas besoin de bâtonnets d’encens. Ni de s’habiller comme Bouddha. Respire, et c’est tout.

La culpabilité, la confusion, ou encore la frustration font souvent monter crescendo ton niveau d’inquiétude.
Tu imagines toutes les issues possibles à une situation donnée.
Bien-sûr: aucune ne se termine bien.


C’est même l’escalade des pensées négatives.
Ton mari te quitte. Ta mère te renie. Tes enfants te détestent. Tu perds tes dents. Tu dors sous un pont.
Hollywood n’est pas très créatif comparé à ce qui se déroule dans ta tête. 


Stop !
Ton mental a pris le relais, car c’est le porte-parole de tes peurs. Si tu redoutes un événement:  il en profite pour prendre le pouvoir, et sème le chaos.
Comme un enfant que tu as autorisé à jouer avec la peinture: la demi-mesure, il connaît pas. Il ruine ton intérieur.

Dans ces cas-là, et avant tout autre exercice : reviens à toi.

Assieds-toi et concentre-toi sur ta respiration.
Après quelques minutes : Pascal-le-mental part faire la sieste. On peut alors s’atteler aux autres exercices.

Gestion des émotions = exercice de compréhension

La gestion des émotions, exercices d’analyses avant tout.

Au moment où tu vis une émotion intense: tu es focalisée sur l’inconfort physique. Tes difficultés à respirer, cette boule dans le ventre, cet excès de colère. Cette « prise de tête » qui te colle la migraine.

Tu as réussi à redescendre en pression avec les 2 premières solutions: c’est une bonne chose.
Mais c’est pas fini.

Ce que je veux: c’est ton bien-être à long terme. Voici donc comment faire en sorte que ça n’arrive plus.

Une émotion semble surgir de nulle part. Une braise, une flamme: c’est l’incendie.
Question: qu’est-ce- qui a provoqué l’incendie ?
Il est indispensable d’identifier l’origine de ton émotion si inconfortable.


Mon conseil en or : il ne peut pas s’agir d’une situation.

C’est toujours une pensée (à propos de toi, d’une circonstance, des autres),
qui crée une émotion. 

Exemple: tu ne sais pas si ton chéri est vraiment fait pour toi.
Ça t’angoisse. Tu rumines. Tu listes les bonnes raisons de rester. Puis celles de partir.Tu alternes entre 2 certitudes: continuer ou te séparer.

Exprimé ainsi:  il pourrait s’agir d’une simple hésitation, un questionnement neutre.

Pourquoi ça  vire à l’angoisse ? Aux difficultés à respirer quand tu y penses? À ton cœur qui s’accélère en t’imaginant annoncer la rupture à tes parents?

Est-ce parce que tu as peur de lui faire du mal ? De décevoir tes parents ? Est-ce que ça te renvoie un sentiment d’échec ?

Et tu peux encore aller plus loin: en quoi et pourquoi cela décevrait tes parents ?
En quoi rompre serait un échec ? ça ne veut rien dire à propos de toi.

Même si tu romps, que tu t’es trompée, que tu es triste ou déçue…à qui n’est-ce pas déjà arrivé ?
Blanche-Neige et Cendrillon ? Avoue que la référence n’est pas très pertinente.

Prendre conscience que ton conjoint ne te convient pas, est un pas de plus pour trouver ta moitié.

Gestion des émotions exercices

 Le meilleur exercice de gestion des émotions

Les émotions sont toutes générées par des pensées: on a compris. 

Alors comment changer ta pensée sur une situation ?
La placarder sur des post-it partout dans ton appart ? Nan !
La rabâcher 1000 fois jusqu’à en être certaine ? Nan !

Pour transformer une pensée , il faut la croire vraie .
Radoter “je suis capable d’attirer Brad Pitt dans mon lit, alors que ta confiance en toi est au 36e dessous”: c’est le fiasco assuré.

Tu es plus maline que ça. Tu sais que tu n’es pas d’humeur séductrice. Sans compter que personne n’a jamais vu Brad au Carrefour market du quartier.

Essayer de la faire rentrer des illusions aux forceps ne fonctionnera pas, et te fera souffrir.

Une femme à théoriser le lien entre nos pensées – nos émotions et nos actions . C’est Brooke Castillo.
Reprends ton carnet, écris en gros 

Gestion des émotions exercice magique !

Une Circonstance (une situation, un contexte) provoque une 
Pensée (pensée à propos de nous , des autres, de ce qu’il est possible d’en faire..) qui génère une
Emotions. Elle-même nous guidant dans nos 
Actions, qui vont produire 
certains Résultats.

Le but est ici de remonter le fil.
Quelle pensée est responsable de l’émotion que tu vis ?

Une fois identifiée, tu peux travailler sur cette pensée, afin de la reformuler, ou de la déconstruire.

En quoi cette opinion est-elle vraie ou pas ?

Cette méthode infaillible de gestion des émotions, exerce ta faculté d’introspection.

Elle développe ta connaissance de toi, et ton intentionnalité.

Pour toutes ces raisons, c’est la pierre angulaire de la reconnexion à ta nature profonde. C’est la certitude de poser tes actions cohérente avec tes désirs.
Pour approfondir cette bonne pratique, découvre le programme « Reconnexion« 

Libération des émotions et exercice physique

Alors, oui, je sais ! Tu vas me dire qu’au début de l’article, j’ai cité l’exemple de “taper dans un sac de boxe” comme inefficace.

Je suis ravie de constater que tu as suivie ! Mais j’ajoute une petite nuance.

Se défouler, aller courir,…ou danser en pyjama dans ton salon, sont utiles si c’est intentionnel.

Si tu chausses tes baskets pour éviter de vivre ton émotion: ça marche pas.

L’activité physique ne doit pas être une stratégie d’évitement. Elle doit être pratiquée en pleine conscience. C’est-à-dire: après avoir identifié les raisons de ce que tu vis.

Gestion des émotions , exercices physiques sont donc compatibles.

Ex: l’incertitude liée à ton couple t’angoisse. Tu as peur de te tromper, ou d’avoir fait les mauvais choix.

Certaines questions ne trouvent pas leurs réponses dans l’instant. Elles ne dépendent pas de toi. Ou bien nécessitent de prendre du temps.


Après avoir accepté :

  • de cheminer temporairement avec notre émotion (comme une vieille copine, un peu pot-de-colle), 
  • et que les solutions viendront plus tard

Tu peux décider de te faire plaisir en allant transpirer.Mais pas dans une démarche de rejet de ce que tu ressens.
Dans une volonté de patienter de manière agréable.

Ne pas avoir toutes les solutions, maintenant, ne t’oblige pas à vivre recluse dans la souffrance. Ne sors pas le fouet de l’auto-critique.

Tu peux vivre cette période d’hésitations en continuant tes activités favorites.

Ex: Ton avion a du retard ? Tu as géré la correspondance, tu aurais préféré être à l’heure, tu enrages un peu ..mais bon ça ne t’empêche pas de terminer la lecture de ton roman passionnant pour supporter l’attente en douceur.

Par contre: lire ton roman pour éviter de devoir gérer le second voyage, car tu trouves ça trop stressant: c’est pas bon ! Ton problème est là, et tu ne fais que l’amplifier en l’ignorant. Oui ! Ça va te stresser encore plus de trouver une solution à ton arrivée dans le second aéroport.


Pour conclure: retiens que les émotions négatives n’existent pas.
Elles peuvent être (très) inconfortables, douloureuses: on est d’accord. Mais si tu le désires, elles sont le point de départ d’une vie plus alignée et épanouissante.

La gestion des émotions par les exercices t’aide à mettre en lumière la solution,
plutôt que de focaliser sur l’inconfort. 

Meilleurs exercices de gestion des émotions

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.