les articles par catégories

Manque de confiance en soi: 5 explications / 5 solutions

Force tranquille. Démarche assurée. Prise de parole sans rougir, ni bafouiller. Un rêve, une utopie même quand on manque de confiance en soi.

Pourtant, c’est pas faute d’essayer.
Les affirmations positives face au miroir: 0 résultat.
Taper du point sur la table et vous affirmer avec autorité: c’est un échec.

La résignation…bof, c’est pas vraiment une solution ! Mais vous finissez par pensée que rien ne changera. Anxieuse et insécure à vie. 

La clé, c’est que pour agir, il faut avant tout comprendre.
Pour trouver le meilleur remède, le docteur fait un diagnostic.

Prête pour la consultation ?

Manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi, à cause de vos expériences passées.

# Explication

Échec, déception, désillusion : on est toutes passées par là. Le moins qu’on puisse dire : c’est vraiment pas un truc qu’on aime expérimenter ! Se faire petite, se sentir inutile, impuissante, ou même carrément nulle. Qui voudrait revivre ça ?

Sans aucun doute, des expériences douloureuses sont responsables du manque de confiance en soi.

Refaire les mêmes erreurs, ressentir les mêmes douleurs émotionnelles, très peu pour vous. 

Une expérience de couple où votre conjoint, vous critiquez sans cesse ? Pas besoin de plus. Vous doutez. “Et s’il avait raison finalement ! Je devrais peut-être faire plus souvent la cuisine !” 

Ah ah cliché ! J’avoue, mais bon : vous avez compris l’idée.

Un patron était ultra perfectionniste ? Vous finissez par remettre, vous aussi, vos compétences en question.

# La solution : un autre regard sur vous-même.

Pour barrer la route au manque de confiance en soi, changer d’avis sur soi, est un indispensable.

Remettez en cause ce que vous estimez vrai sur vos capacités, vos compétences. Vous pensez être nulle en pâtisserie. Question: avez-vous réellement essayé d’apprendre ? 

Idem concernant votre aptitude à appréhender un changement, ou à vivre une déception. 

Gérez vos émotions, votre stress, en vous appuyant sur vos points forts,
vous permettra de mettre à mal vous doutes sur vous-même.

Regardez de l’autre côté de ce que vous estimez vos points faibles. Une personne timide et introvertie est souvent très observatrice.

On peut toujours tirer parti de sa différence.

Le conditionnement (votre éducation, la société…)

# La relation avec le manque de confiance en soi

Il “faut” , tu “dois”, “normalement, on ne fait pas comme ça » – « ça ne se fait pas”….au diable toutes ces injonctions !

« Tu es timide ! »
« De toute façon: tu n’es pas douée en math ! »
« Tu manques de confiance en toi. » 

Stooooop ! Toutes ses phrases vous ont limitées, car elles vous ont enfermées.

Quelle fillette aurait eu envie de remettre en cause, ce que pense son entourage ? Personne.

Alors vous avez agi selon ce qu’on pensait de vous : quelqu’un qui n’est pas sur d’elle ! Réservée. Qui n’ose rien tenter, ni s’affirmer.
Forcément, c’est le chien qui se mort la queue. En restant dans votre coin : vous ne développez pas votre assurance.

Il ne faut pas gagner “trop” d’argent ; ne pas être “trop” mince, “trop” grosse, faire trop de sport. Par contre : il faut travailler dur.

Toutes ses expressions sont parfois des conseils bienveillants.
Pour autant, elles peuvent révéler une forme de jalousie de votre interlocuteur .
Prenez le temps de vous poser la question.

Vous êtes tout a fait capable d’estimer ce qui est bon ou pas pour vous : faites-vous confiance.

On peut parfaitement réussir sa vie sans se mettre la pression.

# Remède : La prise de position

Alors non : vous n’êtes en guerre contre personne. Au contraire, il s’agit de faire la paix.

Quand je parle de vous repositionner, c’est dans le but de dépasser votre passé. 

Vous n’êtes plus “la fille de”, ni une ado de 14 ans : vous êtes vous ! Une adulte, qui n’a aucune raison de manquer de confiance en soi.

Un cerveau qui vous permet de réfléchir. Un corps qui a ses propres systèmes de fonctionnement et de pensées.

Il me semble que vous êtes parfaitement outillée pour penser par vous-même, n’est ce pas ? 

En pratique, c’est vous dire, “ok, on m’a transmis des valeurs, et une éducation, mais est-ce vraiment vrai ?
Est ce que mon interprétation au sujet de ce que j’ai entendu gamine, :

  • est toujours aussi épanouissante
  • ou bien est ce que certaines phrases ou attitudes me limitent ? “

On vous a répété en boucle “Il faut souffrir pour être belle ! ”
Et aujourd’hui, vous n’arrivez pas à aimer votre corps, et pensez que le sport sans souffrance ni courbature : c’est pour les mauviettes.

J’dis ça, j’dis rien…mais, vous ne pensez pas que c’est lié ? 

Vos parents avaient pour principe que “L’argent ne fait pas le bonheur”, et vous n’osez pas postuler à des postes super bien payés ou des promotions.
Vous imaginez peut-être qu’il n’existe aucun rapport entre les 2 ? …

Il est donc primordial de reformuler vos pensées, avec vos propres croyances.

Vos convictions en tant que personne adulte.
Autonome dans votre façon de réfléchir.
Et non plus en tant que “fille de”, “femme de” …vous êtes une personne à part entière.

Vous n’êtes plus la même femme à 40 ans qu’à 35 ou 25.
Donc même dans votre expérience de femme, vous avez grandie et évoluée.

L’auto-sabotage

# Une autre explication au manque de confiance en soi, c’est parfois vous..

Oser vous affirmer, et dire non : vous ne vous donnez pas le droit.
Oui, oui, vous avez bien lu.
Vous ne vous donnez pas la permission.

La peur d’être critiquée, ou qu’on vous trouve égoïste, vous bloque complètement. Vous êtes déjà inquiète, car vous estimez que vos actions vous définissent en tant que personne.

Gardez une chose en tête.
Dire non à quelqu’un ou a quelque chose, c’est se dire oui à soi-même. C’est se respecter.

Comment ça marche ? 

Tout simplement, vous entrez dans un cercle vicieux.
Puisque vous n’osez pas, vous n’agissez pas. Logique !
Message envoyé à votre inconscient = “je ne suis pas capable d’agir”.
Et quand on ne se croit pas capable d’agir, on manque de confiance en soi. Logique, encore une fois ! 

Je comprends que vous craignez que les autres pensent quelque chose à propos de vous.
En revanche, même si vous ne faites rien : ils auront un avis sur vous.

Notez qu’ils ont le droit, vous n’empêcherez personne d’émettre un avis. La preuve : vous avez un avis sur beaucoup de gens autour de vous, n’est ce pas ?

Heureusement: la solution existe. Juste là, sous vos yeux.

# Le détachement du regard des autres résout le manque de confiance en soi.

L’opinion des autres, reste l’opinion “ des autres”. Je sais, ça fait une répétition dans la phrase ^^! Tout ça pour dire : que ce n’est pas quelque chose qui vous appartient.
Et quand ça n’est pas à soi : on ne le prend pas ! 

Est-ce qu’en disant non à une sortie parce que vous savez que vous avez besoin de repos, vous agissez par égoïsme envers vos amies ?
Est ce qu’en planifiant une séance de sport, un cours de cuisine, ou un rendez-vous chez l’esthéticienne vous renoncer à votre en couple ou en famille ?


Non ! Vous le faites parce que vous aimez ça, et que ça vous fait du bien.
Et votre chéri ou vos enfants seront teeeeellement heureux de vous retrouver pimpante et détendue. 

Les critiques existent depuis la nuit des temps,
et ne sont que le reflet des émotions des autres.

C’est leur problème s’ils pensent que vous “travaillez trop”, ou que vous devriez “arrêter de vouloir monter en grande dans votre entreprise”, ou que “une robe jaune est trop voyante” 

Fuyez les conseils qui incluent les mots “trop” ou “pas assez”. Ils peuvent être bienveillants…ou pas .

Vous ne demandez pas à ces personnes de travailler à votre place, ni de porter la même robe s’ils ne sont pas à l’aise. 

Se conformer aux attentes extérieures signifie
que vous remettez entre les mains d’autres personnes
vos envies, vos désirs, vos rêves.

Est-ce réellement ce que vous envisagez pour vous ?

Parce qu’en attendant, ce ne sont pas “les autres” qui se lèvent tous les jours, la boule au ventre, en allant bosser à un poste qui les ennuie ! 

C’est bel et bien vous, et personne d’autre qui aspirez à vivre votre vie autrement. Sereinement et sans regrets. 

Une vie en mode pilote automatique

# L’explication

Métro, boulot, dodo. Enfant,sport, famille, amis. On connaît la rengaine.
On assure l’essentiel et on se déconnecte complètement de soi

Des journées qui défilent si vite, qu’on ne prend pas de temps pour soi. La méditation, le journaling, se détendre, réflechir…ne rien faire: même pas en rêve.

Et puis, ce serait mal vu. 

La société nous inculque plutôt l’énergie de ”travailler plus pour gagner plus” Alors prendre du recul : c’est pas vraiment à l’ordre du jour. 

Observer vos pensées, ne veut pas dire se regarder le nombril. Ça veut dire : remarquer

  • si telle ou telle pensée ou action vous permet de vous sentir bien, 
  • pourquoi vous avez agi ainsi (est ce un conditionnement justement, quelque chose que faisait vos parents…). 

Donc non, ce n’est pas égoïste ni source de culpabilité que de s’observer.

# L’intentionnalité transformera votre confiance en vous

Quoiiiii ? Kézako ?

On l’a vu : agir par habitude, parce que c’est comme ça, ne crée pas nécessairement du bonheur.

Agir avec intention,
c’est poser des actions
en conscience,
et cohérentes avec votre objectif.

Prenons un exemple. Manger ! C’est un besoin primaire.
Mais manger des pâtes ou manger équilibré ?
Votre santé et votre forme sont des aspects non-négociables pour vous.
Et pourtant, en mode pilote automatique, vous vous demandez à 18h58 ce que vous allez cuisiner. En plus, vous avez trop la dalle.
Ouverture du placard ! Oh des spaghettis, cuisson 3 min ! Parfait ! Oh la moitié du sachet de gruyère par-dessus.
Huuuuum un délice. Et c’est comme ça tous les soirs.

Et tous les matins: vous pestez parce que ce satané jean vous sert à la taille ! Votre estime de vous, de vos capacités à vous maintenir en forme est en chute libre.

Proposition. Et si vous commenciez à vous demander (un peu) à l’avance ce que vous alliez manger ? Juste histoire de prévoir, anticiper, préparer la recette en chantant ou en partageant un moment avec vos enfants, votre chéri.

Votre dîner n’en sera que meilleur : vous ne croyez pas ? 

Vous régaler seul ou a plusieurs. Manger équilibré. Donner la meilleure énergie possible à votre corps. Vous vous sentez déjà mieux je suis sûr. Vous reprenez déjà le pouvoir.

Sans intentionnalité. On construit sans réfléchir. 

Rien n’arrive par hasard dans la vie, et c’est un chemin qu’ils avaient besoin de faire.

Faire des choix désalignés de notre nature profonde, nous apprend toujours quelque chose.
À condition qu’on examine le quoi, et le pour quoi, plutôt que de rester la tête dans le guidon.

Relever le menton, prenez un peu de hauteur. Vous trouverez, sans aucun doute, 2-3 ajustements pour diminuer votre manque de confiance en vous.

Le manque de confiance en soi peut venir de la peur de vous tromper

# Les détails de cet explication

On ne va pas se mentir (vous me voyez arriver): c’est une très grande erreur ! 

Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qui veut que, lorsqu’on a peur de quelque chose qu’on fonce dessus.!! 

Notre énergie va là où vont nos pensées. 

Exemple concret : vous tournez en rond dans votre lit. Une idée vous en tête: “faut que je dorme !!” On est d’accord : 2h plus tard, vous regardez toujours le plafond.
Vous n’arrivez pas à trouver le sommeil à dormir.

Concrètement. À cause du manque de confiance en vous, vous avez la trouille de vous tromper.

Conséquence : vous ne prenez pas de risques. Vous la jouez petit, vous assurez vos arrières et sécurisée au max. 

Suite logique : le résultat ne sera pas à la hauteur de vos attentes. Il n’en faut pas davantage pour vous dire “et voilà, je me suis encore plantée. Je ne s’en suis pas capable, je m’en doutais” .

L’engrenage du manque de confiance en soi est lancé.

Et si vous autoriser à vous tromper, était la moins risquée des stratégies ? 

Le pire qu’il puisse vous arriver, c’est d’être déçue de ce qui se passera si vous n’atteignez pas votre but. Et alors ?
Vous êtes une grande fille qui survivra à une déception.

D’autant plus, en jouant safe vous êtes déjà déçue. Où est le danger ?

Donc oui, vous avez le droit d’expérimenter, de tester ce qui vous anime le plus, et si ça passe par des insatisfactions ou des désillusions, vous saurez les gérer. Le pire qu’il puisse arriver : c’est une émotion.

# Solution: l’acceptation de votre part de responsabilité

Ne vous vexez pas. Responsable, ne veut pas dire coupable.

Admettre votre rôle dans vos insatisfactions du passé, sous-entend que vous êtes aux commandes de votre avenir.

Elle est pas belle la vie ?!

Si vous êtes dans le simple constat, la victimisation et attendez une intervention divine…rien ne changera.

Sauvegardez cet article sur Pinterest: relisez-le dans 6 mois ou 2 ans, la situation sera exactement la même. 

Soyons honnêtes. Oui, nous nous sommes toutes trompés, et nous avons fait des choix qui nous éloignaient de nos besoins. 

Tout simplement, parce que nous avions, au moment de ces décisions : des croyances.
Des idées à propos de nous, de nos capacités, de nos envies qui nous ont conduits dans des directions pas vraiment épanouissantes. 

Vous savez quoi ? C’est pas grave.
Y a pas mort d’homme de choper les bouchons sur la route des vacances.
Vous êtes un être humain.

Ceci étant : il est indispensable de comprendre ce qui vous a incité à prendre ce chemin.
Que pensiez-vous (à propos de vous et d’une situation donnée), et pourquoi ?

Votre chéri du moment vous quitte. Vous déprimait pendant 3 jours, et dévorez 10 paquets de bonbons ou de chips.

Ce n’est pas à cause de votre chagrin d’amour que vous avez craqué, c’est votre réaction à votre chagrin d’amour.

Parce que vous pensiez que la seule façon de vivre une émotion aussi forte, c’est de le manger, de la recouvrir de sucre ou autre.

Prenez note.
Ce n’est jamais une situation ou une circonstance
qui vous fait agir. 

Ce sont les pensées à propos de vous,

dans cette circonstance qui vont font agir.

Est ce que l’une ou plusieurs de ces raisons, expliquent votre manque de confiance en vous ? 
Si oui: pas d’inquiétude, les renforts sont là !

Cet article vous aide ? Pour le retrouvez plus facilement: enregistrez-le sur Pinterest en cliquant sur une des 2 images

Manque de confiance en soi-solutions
Manque de confiance en soi-raisons

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.