les articles par catégories

Oser être soi-même: 5 blocages à dépasser

Qui et où seriez-vous si vous étiez vraiment vous-même ? 

Peut-être : Inscrite à un cours de pôle dance .
En reconversion pour apprendre le théâtre, ou à la tête d’une multinationale.

Vivre une vie plus authentique: vous en rêvez.
Je sais: pas si simple de laisser tomber le masque.

Pourtant, être soi-même : n’est-ce pas le but ultime du développement personnel

J’ai recensé 5 blocages à dépasser pour vous accomplir
Fini de jouer un rôle.
Découvrez sans attendre les solutions à votre épanouissement.

Oser être soi-même

# Mal se connaître empêche d’être soi-même

Maman parfaite, épouse attentive, employée modèle, ou meilleure amie. 
Une multitude de rôles vous définissent. Au point de perdre le fil de qui vous êtes vraiment. 

Prenez le temps de vous (re)découvrir, et de faire le point sur votre personnalité.
Ou plutôt sur votre identité

Apprenez à vous connaître.
Mettez en lumière vos qualités, mais aussi vos forces et vos valeurs.

Pour être soi-même, une bonne connaissance de vous représente une base indispensable.

Listez les valeurs non négociables sur lesquelles votre vie repose.
Liberté, intégrité, amour, partage…À vous de le découvrir.

Déterminez également vos désirs et vos envies.
Vos rêves les plus fous, et les plus chers à votre cœur. 

Pour réussir cette introspection, tenez bien compte de l’objectif qui suit . 

Posez-vous les bonnes questions, afin de différencier:

  • vos désirs calqués sur une norme.
    Autrement dit “parce que tout le fait fait ça” (par convention, ou héritage socio-culturel)
  • vos envies nourrit par votre nature profonde

Pour vous reconnecter à votre authenticité, détachez-vous pleinement des conditionnements de votre éducation. 

Vous vous demandez comment obtenir
un portrait neutre et objectif de vous-même ?

Le human design est
la meilleure des réponses.

# Ne pas entièrement s’accepter

 – Accepter vos erreurs du passé

Arrêtez-moi si je me trompe.
Certaines expériences du passé ne vous rendent pas très fière. 

Ce que vous nommez à tort, vos échecs , ne doivent pas vous faire rougir. 

La pression sociale nous pousse à construire une vie toute tracée.
Aucune erreur de parcours à l’horizon. 

En vérité: les règles de bonne conduite nous incitent surtout à emprunter un chemin balisé.
De ce fait, le véritable épanouissement n’est pas au coeur de vos choix.

Votre rôle dans la société, vous indique la direction à emprunter.
Résultats: 

  • vous n’osez pas suivre votre propre itinéraire
  • vous culpabilisez de désirer autre chose
  • et si vous osez sortir des sentiers battus, vous vous sentez minable de ne pas réussir du premier coup

Changez le sens du vent : concentrez-vous sur vos atouts.Votre passé en est un.

Vos expériences sont des leçons pour construire votre avenir.
Celui qui vous anime, loin de la pression sociale et des injonctions.

 – Accepter vos imperfections

Les réseaux sociaux nous bombardent de photos sans la moindre imperfection.
Est-ce le reflet de la réalité ? Sûrement pas.

Croyez-vous vraiment que ces corps sont si parfaits, et ces peaux si lisses?
Que ces personnes sont souriantes, zen, et belles en toutes circonstances ?
Bien sûr que non.

Comme vous, comme moi: les influenceuses doutent, s’énervent, stressent, râlent et culpabilisent.
Acceptez cette idée une bonne fois pour toutes. 

Vous voulez un scoop ?
Je suis prête à parier qu’elles se retrouvent, parfois, avec une feuille de salade coincée entre les dents.

Les moments d’inconfort, de colère, voire de honte mémorable, font partie de notre vie à toutes. 

Acceptez-vous pleinement. 

Apprenez à ne plus détester vos traits de caractère.
Ils représentent vos plus grandes forces.
D’ailleurs, ne parle-t-on pas de “force de caractère” ?

Soyez fiers et revendiquez ces piliers de votre personnalité.
Ce ne sont pas des imperfections.
Comme les facettes d’un diamant: les reliefs singuliers rendent la pierre unique et brillante.

Acceptez de ne pas être soi-disant “parfaite”.

Trouvez votre chemin,
et acceptez-vous
en recevant gratuitement,

5 articles irrésistibles
d’oser être soi-le mag.

À ce stade, vous vous demandez peut-être : que vont penser “les autres” ?
Et comme je vous comprends.
C’est le 3e blocage à dépasser pour être soi-même

être soi-même

# Ne pas réussir à être soi-même à cause des autres

“Vouloir plaire à tout le monde, c’est prendre le risque de plaire à n’importe qui.”
Sacha Guitry.

L’héritage familial et culturel influence votre comportement.
C’est humain. Ne vous blâmez pas pour cela.

Le besoin d’appartenance est indiscutable.
Réussir à s’en détacher pour oser être soi expose à une peur abyssale.
La peur du rejet.
La crainte du regard des autres (je vous l’accorde: parfois tranché et impitoyable)

Mon conseil pour dépasser cela.
Demandez-vous à quel groupe vous désirez adhérer. 

Appartenir vraiment à une entité (y compris une famille), revient à partager des valeurs et des idées. 

Choisissez donc bien votre entourage. 

Vos amis, vos mentors, et vos proches.
Décidez à quels regards vous soumettez vos doutes.
Côtoyez des personnes altruistes, et bonnes pour votre estime de vous.

Le regard des autres, bienveillant et positif , aura pour seul objectif de vous révéler.

Cessez de vous comparer.
Vous êtes unique. Vous êtes différente.
C’est génétique. À quoi bon lutter. 

Vous êtes une pêche, et vous vous comparez à une pomme.
Vous voyez où je veux en venir ?
Envier autrui diminue votre estime de vous et augmente vos complexes. 

Tout le contraire de ce dont vous avez besoin pour réussir à être vous-même.

La seule personne à qui vous comparer: c’est vous-même.
Devenez votre meilleure amie.
Parlez-vous avec bienveillance.
Félicitez-vous et célébrez chaque nouvelle étape de votre épanouissement personnel.

# Manquer de confiance en soi, et de sérénité

Votre petite voix intérieure vous souffle que vous pouvez réaliser de grandes choses. Seulement voilà: des peurs profondément ancrées vous empêchent de les concrétiser. 

La solution tient en 2 points :

– Développer votre confiance en vous. 

Vous avez des qualités considérables, un diamant brut qui ne demande qu’à scintiller.

Vous n’y croyez pas ?
C’est un signe incontestable que vous devez améliorer votre confiance en vous.

Essayez donc ces quelques exercices empruntés aux meilleurs coachs dans le domaine.

Votre assurance contribuera à créer davantage de réussites personnelles.
Conséquence: vous aurez une image positive de vous.

Une augmentation de l’estime de soi renforce la confiance en soi.
Le cercle vertueux se met en place.CQFD

– Apprenez à gérer vos émotions

Tout changement génère des émotions.
Avant, pendant et parfois même après. 
Prenons un exemple.

Vous aimez votre mère, et elle vous aime. Mais vous étouffez. 

Ses conseils sont bienveillants, vous le savez.
Pour autant, vous avez besoin de réaliser vos propres expériences, et qu’elle vous fasse confiance.

Votre voix intérieure est tentée de hurler :
“STOP ! Arrête ! Fais-moi confiance. Je n’ai plus 10 ans ”

Le hic, c’est que vous craignez une violente confrontation en vous exprimant.
Et si vous la déceviez ?
Et si elle était si meurtrie , qu’elle coupe les ponts ? 

Vous ne pourriez pas vous le pardonner.

D’une manière générale, vous avez peur qu’on vous désapprouve.
Qu’on vous critique.
Voire même : qu’on vous remarque.

En réalité, ces craintes restent émotionnels. Et rien d’autre.

Apprendre à mieux gérer vos émotions :

  • vous empêchera d’appréhender une dispute
  • vous aidera à mieux communiquer.


Les 3 tips pour dépasser cette inquiétude

1- N’attendez pas de hurler pour vous exprimer.
Communiquer de façon calme et diplomate, limite le risque de crise

2- Apprenez à comprendre votre fonctionnement émotionnel.
Votre peur n’est pas liée aux ressentis de l’autre, mais aux vôtres.
Votre culpabilité, votre tristesse, votre angoisse de la dispute…vous adresse un message qu’il vous appartient d’accueillir.

3- Enfin soyez consciente que vous anticipez une réaction qui n’arrivera peut-être pas.
Et si votre mamounette était fière d’avoir une fille qui s’assume ?  

comment-être-soi-même

# Mettre un masque au lieu de cultiver sa personnalité

Rome ne s’est pas faite en un jour.
Oser être soi-même ne se produit pas en une nuit.
Ne vous découragez pas pour autant.

À chaque moment, vous avez le pouvoir d’être davantage vous.

Cultivez votre individualité.
Vivez vos passions, et respectez vos envies.
Bref : assumez vos désirs.

Un pas à la fois, décidez consciemment d’exister en tant que personne.
Mettez en place le style de vie dont vous rêvez.

Dans toute action ou choix : soyez authentique.
Révélez votre plein potentiel. 
Étape par étape : assumez votre nature profonde

Un changement après l’autre: libérez votre vrai-moi, et arrêtez de faire semblant.

Recentrez-vous sur vos forces, et utilisez vos talents innés. 

Fini de vous oublier pour correspondre à l’étiquette que la société vous a collée.

Il vous appartient de vous assumer, publiquement.
Chacune de vos décisions doit être en accord avec vous-même.

# Est-ce indispensable d’être soi-même pour être heureuse ?

Manquer d’authenticité pour donner une image lisse et attendue: confortable, tentant, mais pas vraiment épanouissant.

Réduite à un rôle (mère, meilleure amie, épouse, employée..), vous vous oubliez.

De fil en aiguille : vous laissez les règles de bonne conduite dicter vos actes.
Vous passez à côté de votre vie. Celle dont vous rêvez : cohérente avec votre nature profonde.

Autre conséquence à ne pas être soi-même : des rapports faussés.
Vous risquez d’être appréciée et aimée pour une version différente de qui vous êtes véritablement. 

Or être authentique représente une condition indispensable pour des relations saines.
Vous ne croyez pas ?

Ne seriez-vous pas déçue de découvrir que votre meilleure amie/votre chéri, n’est pas la personne que vous pensiez adorer ? 

Si vous aimez votre entourage : faites leur cadeau de votre authenticité.

ce qui empêche d'être soi-même

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *